LE CERVEAU PALéO-LIMBIQUE :


C’est également un cerveau ancien qui n’apprend pas et dont la fonction principale est de gérer la survie du groupe face aux individus. Il définit ainsi le positionnement grégaire de chacun dans le groupe, ce qui explique en grande partie sa stabilité. Par voie de conséquence, ce cerveau gère la confiance instinctive en soi et celle envers les autres. L’axe de la confiance en soi s’étale de la domination à la soumission et définit notre niveau de confiance personnelle naturelle. L’axe de la confiance aux autres s’étale de la marginalité à l’axialité et définit notre confiance spontanée envers nos semblables.
Si pour des raisons de survie du groupe ce cerveau établit et maintient la stabilité des positionnements, des expériences démontrent qu’il est possible de faire bouger légèrement notre positionnement grégaire. En effet, un dominant reproduit à longueur de journée des rituels de domination, un soumis ceux de la soumission, un marginal ceux de la marginalité et un axial de l’axialité. Il est démontré qu’une personne qui pourra adopter les rituels inverses pendant au moins une minute par jour pourra quelque peu nuancer son positionnement grégaire pour au moins la journée car en effet ce cerveau se réinitialise chaque nuit. Les expériences prouvent également que le positionnement grégaire peut légèrement évoluer par ce travail de rituels inverses effectués pendant une période d’au moins 6 mois.
Il est également intéressant de savoir que ce cerveau semble démuni face à l’intelligence préfrontale. C’est pourquoi il est conseillé, face à une personne dont le positionnement grégaire serait fortement prononcé soit en domination soit en marginalité, de ne pas rentrer dans le contenu des échanges et bien entendu de ne pas remettre en question ses propos.
Copyright © 2008 COACHING & PERFORMANCE - All rights reserved - Coded by: Cyril Duez